Se Connecter

La technique du film

//La technique du film
La technique du film 2018-02-16T20:16:16+00:00

La technique du filmDans l’article précédent, j’insistais sur l’importance de travailler sur des évènements spécifiques plutôt que sur une problématique globale.

Cela fera toute la différence entre un échec apparent et de magnifiques succès. Même si ce concept est facile à comprendre beaucoup de débutants ont du mal à le mettre en pratique. 
Heureusement il y a un outil qui simplifie cette tâche importante. Je l’appelle « la technique du film » et elle est clairement démontrée avec Rich et Robert dans notre video « 6 jours au VA » (3ème video dans le cours de base)

Simplement énoncé, si un client peut faire un film mentalement d’un événement, alors cela devient automatiquement spécifique. Un film a un début spécifique et une fin spécifique. Il se passe dans un endroit spécifique et avec des personnages spécifiques. Il a des mots spécifiques et des actions spécifiques et provoques des émotions spécifiques. En fait, si le client ne sait pas en faire un film spécifique alors le problème est trop globalement évoqué.

Voici un exemple. Imaginez que le client vous dise « Mon père a toujours abusé de moi » C’est trop général, parce que l’abus comporte très probablement beaucoup d’évènements spécifiques d’abus. Si vous demandez à votre client de faire un film spécifique de l’abus, vous le poussez dans la direction d’un évènement spécifiques. De temps en temps certains vont font une généralisation vague des évènements. Dans ces cas-là, vous les guiderez dans la bonne direction.

Et puis je demande «Quel serait le titre du film ?»

Pour vous donner les grandes lignes de cette procédure de la « technique du film », je vous propose la procédure suivante que j’ai affinée avec le temps… D’abord je demande « Si cela faisait un film, combien de temps cela durerait ?» Souvent, ils me donnent une réponse qui correspond à quelques minutes. Cela reflète un film spécifique. S’ils répondent « plusieurs jours », alors c’est trop global encore. Cela tend à forcer la spécificité. Dans la plupart des cas ils vont vous donner un titre spécifique comme « la bataille de la cuisine » ou « Mon accident de voiture » S’il vous donne un titre plus général, vérifiez bien qu’ils soient spécifiques.

Ensuite, demandez leur de projeter ce film dans leur tête et d’évaluer l’intensité qu’ils ressentent maintenant (alors qu’ils le regardent) sur une échelle de 0-10. Si vous soupçonnez un trauma vous pouvez demander de deviner quelle serait leur intensité s’ils devaient imaginer de manière très vive cet événement. Je trouve que le processus de deviner leur intensité est en général proche de la vérité et permet de leur épargner des larmes et des émotions.

Puis faites plusieurs tours d’EFT sur « le film ____________ » pour enlever toute l’intensité émotionnelle et arriver à 0-10.

La chose suivante à faire est de leur demander de raconter le film avec une partie facile du film, mais faite une pause s’ils sentent une intensité. Vous allez leur apprendre à arrêter si nécessaire. En effet, le plupart d’entre nous apprenons à être brave et courageux pour se débarasser de nos problèmes et pensons que nous devions ressentir la douleur pour s’en débarasser. C’est de l’histoire ancienne, avec l’EFT, ces moments de pause permettent de tapoter à nouveau un aspect trop pénible et l’éradiquer. Continuez ce processus et à chaque pause, tapotez sur le segment émotionnel ou aspect qui pose problème.

Etape suivante, demandez au client de projetez à nouveau le film dans tous les détails et de manière vivace et de vous dire s’il reste une émotion inadéquate. Tapotez si nécessaire. Puis faites à nouveau dérouler le film jusqu’à ce qu’il n’y ait plus aucune intensité émotionnelle. Faite convenablementt, cette procédure devrait enlever un « arbre » négatif de la forêt émotionnelle du client. Et puis vous pouvez enlever un autre arbre… et puis un autre… jusqu’à ce que 5 à 10 arbres aient été déracinés. Comme beaucoup de ces «arbres» ont des choses en commun, il y a normalement un «effet de généralisation» qui se met en place dans la forêt, en faisant tomber le reste des arbres. Donc le problème de «Mon père a toujours abusé de moi» même s’il peut y avoir plusieurs centaines d’évènements (arbres) qui y ont contribués, est en général réglé après avoir neutralisé 5 à 10 évènements spécifiques.

Comme expliqué ci-dessus, et la technique du film et l’effet de généralisation sont démontrés en détails dans la video «6 jours au VA». Les étudiants sérieux voudront regarder cette video de manière répétée (surtout la séquence avec Rich) . Cette séquence est truffée de langage utile qui améliorera vos talents en EFT.

Cadeau de Bienvenue :

--LE manuel de l'EFT
--Accès aux newsletter spéciales Praticien EFT
--Invitation personelle
aux principaux évènement EFT
En indiquant votre adresse mail, vous acceptez en échange de notre cadeau que nous vous adressions des offres personnalisées de formations. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en nous adressant un mail et à travers les liens de désinscription.